La deuxième édition de l’infolettre est sortie. Je propose aux entrepreneur-euses des stratégies et outils numériques afin de cheminer vers une éthique plus humaine et solidaire dans leur pratique. L’occasion de vous introduire une réflexion personnelle sur cet engouement autour des metavers.

Depuis quelques mois, Facebook a réussi à imposer un nouveau mot dans notre langage numérique : le métavers. Ce “truc” va nous amener à se poser de nombreuses questions sur son impact écologique et son impact structurant dans les relations sociales.

Le 28 août 2022, Charles de Laubier publie un article sur Le Monde : Réalité virtuelle : l’Europe peine à s’armer dans la bataille du métavers. Il est réservé aux abonnés mais voici un extrait qui m’a sidéré :

Dotés de leur propre écosystème, ils (les metavers) permettront à nos avatars ou à nos hologrammes de se socialiser, d’acheter, de consommer, de monétiser, de jouer, d’aimer ; bref, d’y « refaire sa vie », voire d’y gagner sa vie, tout en ayant le loisir d’interagir avec le réel.

Charles de Laubier

Rien ne vous choque ?

Dans cette formulation, l’auteur de l’article positionne la vie réelle comme étant un loisir alors que le métavers devient la vie.

J’espère de tout mon cœur que les entrepreneur·euses du numérique mais aussi les usager·es aborderont ce nouvelle espace avec une conscience aiguisée de ce qu’est la vraie vie. Ou alors Matrix ne sera plus un film de science de fiction.

Ami·es entrepreneur·euses, je vous propose, en attendant l’avènement non souhaitable de cette dystopie possible, d’explorer quelques ressources glanées ces derniers mois et synthétiser dans la deuxième édition de l’infolettre Stratégies numériques et outils pour un·e entrepreneur·euse solidaire. En voici le sommaire :

Stratégies numériques

Développer sa culture numérique

Pour questionner l’impact du numérique et agir

Cette lecture vous a plu ? Abonnez-vous à la lettre d'informations