De fin 2013 à été 2015, je conçois et facilite un dispositif d’évènements avec accompagnement visant à soutenir l’émergence de communautés autonomes pour la production locale de communs numériques : Eccone. Avec le soutien de la fondation de France et en partenariat avec l’association Combustible.

Découvrez dans cet article le dispositif, il pourrait vous inspirer.

Eccone en quelques chiffres

  • 7 évènements organisés
  • Plus de 150 participants
  • 5 émergences de projet
  • 7 interviews en podcast pour découvrir les biens communs
  • 3 formats de rencontres (évènements) conçus et expérimentés
  • 9 vidéos pour documenter l’expérimentation

3 façons de se faire rencontrer les acteurs de l’ESS et contributeurs aux logiciels libres

Eccone est avant tout une expérimentation avec un premier objectif : les personnes du réseau de l’économie sociale et solidaire et celles des communautés de développeurs, hackers, … doivent apprendre à se connaitre. 3 types d’évènement ont été imaginés pour créer ce lien entre les personnes.

L’Eccone de comptoir : favoriser l’interconnaissance

Des rencontres régulières sont organisées pour rythmer le développement de l’interconnaissance et la création de confiance entre les contributeurs sympathisants du dispositif. La vidéo live suivante d’un Eccone de comptoir vous dresse dans les grandes lignes comment cela se passe.

L’Open Eccone : faire émerger des projets

Ce type de rencontre vise à faire émerger des projets centrés sur les motivations de chacun et les points communs entre les personnes. La vidéo suivante produite lors d’un ces évènements vous donne un aperçu du déroulé.

Le lancement d’Eccone : sensibiliser aux biens communs numériques (world café)

La soirée de lancement est avant tout l’occasion de se faire rencontrer les acteurs du numérique sur Toulouse désireux de s’inscrire dans une démarche de soutien des acteurs d’une économie plus solidaire. 4 temps ont marqués cette soirée de lancement, inspiré d’un format qui s’appelle le world café :

  1. Découverte de profils d’acteurs engagés dans des démarches autour des biens communs numériques.
  2. Le buffet dinatoire offert a favorisé des rencontres interpersonnelles plus informelles, grâce à la convivialité de l’ensemble des acteurs présents.
  3. Cinq tables rondes créatives échangeaient librement sur leurs besoins, leurs expériences, leurs usages et sur des projets ou de réflexions à mener collectivement.
  4. Compte rendu oral de chaque table ronde pour présenter les sujets communs qui ont émergés (projets, besoins, idées, …)

Le compte rendu détaillé de cette soirée de lancement peut vous inspirer si vous cherchez des idées pour lancer un projet communautaire.

Des ateliers pour produire ensemble

Ponctuellement (1 à 2 fois par an), deux journées de production sont organisées autour des projets émergeant et ayant fédéré un début de communauté