En septembre 2019, je m’installe avec ma famille à Croix, une petite ville coincée entre toutes celles qui forment la métropole lilloise. Dès mon arrivée je me suis posé une question : par où commencer pour explorer les initiatives et activités autour de l’innovation sociale et du numérique ? Comment je peux m’impliquer dans des projets ouverts et porteurs de sens avec ma couleur d’entrepreneur ?

Je ne connaissais qu’une seule personne : Simon Sarazin alors je décide de le rencontrer. Notre discussion l’amène à me partager des informations qui seront un point de départ.

  • Un tiers-lieu à Roubaix, la Baraka qui est proche de chez moi et où je pourrais faire du coworking
  • Des notions autour d’un truc qu’il appelle un budget contributif et le cobudget

Une nouvelle façon de s’organiser financièrement dans un collectif

Depuis maintenant une dizaine d’années, je mène une recherche-action pour explorer de nouvelles formes de travail permettant à chacun d’utiliser ses talents dans des projets enthousiasmants et d’en vivre. Cet échange avec Simon m’enthousiasme.

Le budget contributif et le cobudget permettent à un collectif de s’autogérer financièrement afin de rétribuer les contributions (actions, réunions, …) de chaque membre.

Cette recherche-action m’avait amené en 2014 à participer aux Roumics autour de l’innovation sociale et du numérique où j’approfondis ma connaissance sur l’économie des communs.

Un commun est une ressource gérée collectivement par une communauté, celle-ci établit des règles et une gouvernance dans le but de préserver et pérenniser cette ressource.

lescommuns.org

Pour prendre soin et développer le commun, il est nécessaire d’y associer des modèles économiques basés sur une coopération ouverte et une économie soutenante pour les contributeurs. A l’époque j’ai présenté ces idées de modèles dans l’article Et si vous developpiez vos projets autour d’un Commun ?

De la théorie à la pratique : immersion dans 2 années de découvertes depuis 2019

Soutenu par cette énergie nouvelle, j’ai donc commencé à fréquenter plus ou moins régulièrement la Baraka où je rencontre Séverine Romanowski. De fil en aiguille, elle me permet d’entrer des projets basés sur des communs et d’y contribuer. Je rejoins quelques temps après la coopérative d’activités et d’emplois Opteos. Aujourd’hui, je suis contributeur sur trois projets prenant soin de communs et pour lesquels je suis rétribué financièrement :

  • KPA-Cités : pour permettre le développement de l’entrepreneuriat coopératif dans les territoires concentrant de fortes inégalités économiques et sociales.
  • Loot : un outil open source de déclaration de contribution et suivi de budgets contributifs
  • Opteos : la coopérative d’activités et d’emploi dans laquelle je suis maintenant entrepreneur-salarié.

Je pratique concrètement la corémunération mettant en œuvre budgets contributifs et cobudgets.

Récemment, Benoit DE HASS a animé une formation au sein d’Opteos pour inviter ses membres (entrepreneurs et salariés) à s’impliquer dans des projets ouverts à la contribution, souvent des communs. Le diaporama de la formation est riche d’informations pratiques sur les principes et les éléments qui font que cette économie des communs est concrète et vivante dans les Hauts de France.

Parlons-en le 23 novembre 2021 à 11h

Ces premiers pas ne sont qu’une des façons de commencer à s’impliquer dans ce type de projets. A partir du diaporama de Benoit j’ai mis en vidéo la vie de cet écosystème :

Le 23 novembre à 11h, par visioconférence Zoom, je propose à un échange en petit comité pour échanger sur ces différents sujets. L’idée : en me basant sur le diaporama de Benoit, je vous raconte comment j’ai cheminé dans cet univers si particulier. Ce qui a pu être difficile ou enthousiasmant. Je ferais quelques apartés sur toutes les autres portes possibles qui existent dans les Hauts de France

Ce témoignage sera la base de nos discussions et une façon pour moi de semer, ailleurs que dans les Hauts de France, des graines pour contribuer à la diffusion de cette culture. Envoyez un message par Linkedin si vous souhaitez participer.

Pour aller plus loin

Si vous souhaitez creuser tout ce que j’ai cité, je vous invite à consulter les ressources suivantes :